Aller au contenu principal

Contact

94 rue Boileau, 75016 Paris
Tél. 01 42 88 53 11
Directrice du Pôle Protection de l’Enfance : Léa Jeannin
Directirice : Cécile Colombe
Chef de service : Eulalie Mangbau
Contact : foyer.boileau@hovia.org

Descriptif

L’établissement accueille 21 adolescentes âgées de 14 à 21 ans, dans le cadre de la protection de l’enfance.

L’accompagnement proposé apporte un soutien matériel, éducatif et psychologique à des mineurs et jeunes majeurs confiés par l’Aide Sociale à l’Enfance, confrontés à des difficultés sources de danger ou de risque de danger.

CADRE REGLEMENTAIRE

L’action de l’établissement s’inscrit dans les missions d’intérêt général et d’utilité sociale, telles que le définies l’article L 311-1 du Code de l’Action Sociale et des Familles.

L’établissement bénéficie d’une autorisation d’exercice délivrée par la Direction de l’Action Sociale de l’Enfance et de la Santé (DASES) de Paris.

HISTORIQUE DE L’ETABLISSEMENT

Madame Avril de Sainte-Croix, essayiste franco-suisse féministe et philanthrope, crée au début du XXe siècle l’association « Œuvre Libératrice ». L’association ouvre le Foyer Avril de Sainte-Croix qui accueillait alors des femmes sortant de prison, désirant quitter le milieu de la prostitution et s’insérer dans la société. Il offrait à chacune des résidentes une chambre individuelle, une formation professionnelle et un suivi médical pendant trois mois. En 1985, sous l’impulsion de son président M. Lacroix, l’association Œuvre Libératrice, rejoint l’Association le Moulin Vert.

En 2005, Le Conseil d’Administration de l’association et son Directeur Général ont demandé à la Direction du foyer de travailler un projet d’extension, en collaboration avec la Chef de Projet de l’Association, soutenue par la DASES de Paris.

Ce nouvel établissement se situe dans les locaux de la Résidence Sociale G. Mourre (43 rue la Glacière, 75003 Paris) gérée par l’Association. Dans cette résidence, cohabitent 30 stagiaires de la Préfecture de Police de Paris et l’extension du foyer Avril de Ste Croix accueillant 15 adolescents, mineurs et majeurs.

L’association devient HOVIA en décembre 2021 et les deux établissements sont renommés MECS HOVIA Paris 16 et SAVA HOVIA Paris 13.

PROJET EDUCATIF

Le projet met l’accent sur la réparation de l’histoire familiale pour permettre l’inscription sociale. Les outils sont la vie en groupe, le quotidien, la socialisation, et le travail thérapeutique soutenu par l’ensemble de l’équipe pluridisciplinaire.

Le projet est de favoriser le retour au domicile familial et/ou l’accès à la vie autonome dans un lieu sécurisant avec un encadrement éducatif.

Les jeunes accueillies ont connu des conditions de vie et d’éducation marquées par la précarité affective et/ou matérielle. Leur parcours antérieur est marqué par des ruptures de tous ordres (rupture familiale, exil…) qui trouvent un écho dans des manifestations symptomatiques très importantes et variées. Ce parcours de vie et leurs caractéristiques personnelles, familiales et sociales influencent la manière de décliner les actions à leur égard.

Dans le cadre du placement la famille et l’entourage de la jeune fille ont et conservent une place primordiale. Le travail de séparation qui s’opère à l’occasion du placement ne peut se transformer en rupture. C’est bien un aménagement et un passage à des relations différentes que l’équipe éducative soutient. Ce « déplacement » relève aussi du passage de l’enfance à l’âge adulte comme tout un chacun. C’est ainsi que l’intervention éducative vise à soutenir, accompagner les passages progressifs vers l’âge et le statut d’adulte.

L’organisation et le fonctionnement de l’établissement sont conçus pour promouvoir l’apprentissage et l’expérience de l’autonomie, le développement des apprentissages et des connaissances, les savoirs faires et savoir être des jeunes filles, la promotion de la santé, leur inscription sociale.

La MECS HOVIA Paris 16 est un lieu de vie collectif, même si chacune des jeunes filles possède une chambre individuelle. Ce lieu doit offrir un cadre sécurisant favorisant un sentiment de bien-être, d’appartenance. Mais c’est aussi un lieu de confrontation à la vie et à ses règles, à l’acceptation de la différence, un lieu de passage. Les adolescentes accueillies y trouvent des repères temporels et spatiaux au quotidien : organisation des journées, de la semaine, la différenciation du jour et de la nuit, le rythme et les horaires des repas. L’accompagnement et le soutien éducatif trouvent leur fondement dans l’utilisation du quotidien comme outil de mise en relation, d’apprentissage, de mise en valeur de compétences et qualités pouvant conduire à un développement harmonieux. La particularité du projet implique que certaines tâches du quotidien (vaisselle, ménage.) sont prises en charge par les adolescentes avec l’appui et l’aide des éducateurs et de la maitresse de maison.

Pour l’ensemble de l’institution l’action partenariale est diversifiée.  Par ailleurs, des liens avec les services de proximité et une large ouverture sur l’environnement sont nécessaires dans la perspective d’aider les adolescentes à créer du lien social.

ACTION à SALUER

Tout comme pour l’ensemble de la population, la traversée de la pandémie a été compliquée pour les jeunes filles accueillies au sein de l’établissement durant cette période, mais elle a également permis de belles initiatives.

Une jeune fille durant le premier confinement, alors que la France cherchait désespérément des masques, a sollicité les adultes autour d’elle pour obtenir du tissu et elle a confectionné plus de 3000 masques qu’elle a ensuite offerts pour partie à l’Hôpital Sainte-Périne de l’AP-HP proche du Foyer. Au sein de l’établissement elle a réussi à travailler sereinement et a été désignée meilleure apprentie de France dans son domaine de prédilection qu’est la couture et a également gagné le concours de jeune créateur en juin 2021. C’est un bel exemple de réussite pour les autres jeunes accompagnées au sein de l’établissement.

Les chiffres clés

CAPACITÉ D’ACCUEIL / 21 places d’internat
SALARIÉS (ETP) / 19
DURÉE MOYENNE DE SÉJOUR / 15 mois

Lire le reportage lié à cet établissement.

Lire le reportage lié à cet établissement